Sans pitié avec les commerçants qui ne font pas l'effort

#TRUESTORY et surtout coup de gueule à l'heure de ce que les gourous du marketing appellent "l'expérience client".


J’ai besoin de changer mon casque de moto alors ce matin, je profite d’un temps mort entre 2 RDV pour aller dans un magasin.


Avant de faire le déplacement pour rien, je prends l’avis d‘un ami qui me recommande un site internet. Le casque semble bien mais j’ai quand même envie de privilégier les commerçants qui m’entourent (#postCovid). Je vais donc chez le vendeur le plus proche de moi. Une belle concession, bien achalandée et ayant pignon sur rue.


Au moment de franchir la porte, je me dis qu’acheter un pantalon renforcé ne serait pas un mal non plus. Et pourquoi pas aussi changer ma veste qui a déjà bien rempli son office en 10 ans. Bref, je suis hyper enthousiaste à l’idée de me rééquiper à neuf. Grosse banane, 🤗🤩sourire jusqu’aux oreilles comme un gosse le matin de Noël 🎅🎁!


Il est 9h15, j’entre et envoie un bonjour bien souriant et dynamique dans le magasin tout en cherchant un vendeur du regard. Un personne au fond me répond du bout des lèvres. Il s'agit visiblement du patron, occupé avec une personne dont je comprendrai plus tard en tendant l’oreille qu’il s’agit d’un ami à lui.


Je me dirige vers les vestes au fond du magasin. J’en essaie 5. Puis vers les pantalons juste à côté, j’en essaie 4 (dont 1 pour femmes puisque la différence n’était pas manifeste 🤔).


J’enchaîne sur les casques qui eux sont près du bureau du patron. Je les regarde attentivement.


Il est 9h34, une personne entre et me salue sobrement, je comprends que c’est la vendeuse. Je lui demande si je peux essayer, affirmatif, et si je dois mettre une charlotte, négatif. J’en essaie donc 2.


Il est 9h37, je dis au revoir et quitte le magasin, mon vieux casque à la main. Dépité...


Je n’ai aucune envie de délivrer une analyse ou une leçon de vente en écrivant ce billet (à chaud) tellement je suis déçu avec l’impression d’avoir perdu mon temps. Je vous laisse vous faire juge de la situation et donner votre commentaire ci-dessous 👇


La seule chose qui me vienne à l’esprit est la suivante : amis commerçants (tous ne sont pas concernés Dieu merci) : vous pleurez depuis des années à cause de la concurrence d’internet. Depuis 3 mois vous pleurez à cause du Covid. Hé bien continuez comme ça, ne changez rien, et vous allez mettre la clé sous la porte. Et ce sera mérité ! Et au moment de l’introspection, vous crierez à qui voudra bien l’entendre qu’internet a eu votre peau et que le Covid vous a infligé le coup de grâce.


Moi je vous réponds :

« il n’existe pas de forteresse imprenable, il n’y a que des attaques mal menées » -Vauban-
5 vues

© 2020 | SCORE MANAGEMENT Sàrl